GAM

 Gymnastique Artistique Masculine                                     

Une discipline exigeante où alternent puissance, technique maîtrisée et beauté du geste.

Six épreuves caractérisent la Gymnastique Artistique Masculine : le sol, les Arçons, les anneaux, le saut de cheval, les barres parallèles et la barre fixe.

Le gymnaste s'exprime au sol en enchaînant technique et difficultés :
- au cheval d'arçons et aux anneaux pour un véritable travail de puissance ;
- à la barre fixe et aux barres parallèles en se jouant d'équilibre, de voltige ;
- au saut de cheval en décollant et en enchaînant les rotations.

Des sorties de plus en plus complexes, des difficultés grandissantes, une recherche de l'élégance permanente, sont les tendances actuelles de cette discipline.

Le club propose cette discipline en loisir et compétition.

 

Présentation des agrès masculins :

praticable du Pressoiras

Le sol
Caractéristiques de l'agrès : Le praticable est constitué d'un plancher de bois dynamique recouvert d'un tapis de mousse et d'une moquette. Carré de 12m de côté

     Cet agrès nécessite une grande tonicité, notamment pour effectuer des séries acrobatiques dans les diagonales. Rodades, flips, saltos (rotations arrières ou rotations avants) et autres vrilles sont effectués dans des combinaisons plus ou moins difficiles.

     On distingue notamment cet exercice de celui des gymnastes féminines par le fait que les gymnastes masculins réalisent leurs enchaînements sans accompagnement musical ni chorégraphie et que sa durée ne doit pas excéder les 70 secondes (pour 90 secondes chez les athlètes féminines).

 

Cheval d'arçons

Le cheval d'arçons
Caractéristiques de l'agrès :
Hauteur : 115 cm (dont 10 cm de tapis de réception)
Longueur : 160 cm
Profondeur : 35 cmHauteur des arçons : 12 cm
Distance entre les arçons : de 40 cm à 45 cm (réglable)

    Le cheval d'arçons est l'agrès d'équilibre par excellence. Il s'agit pour le gymnaste d'enchaîner des séries de ciseaux et de cercles en appui sur les mains, sans perdre l'équilibre ni chuter sur le cheval. Les balancés doivent arriver au niveau du menton. S'il n'est pas très périlleux, cet agrès est sûrement l'un des plus difficiles en raison du peu de latitude que le gymnaste a pour rattraper ses erreurs, il est considéré comme la bête noire des gymnastes.
À l'origine le revêtement du cheval d'arçons était en cuir. Il est désormais composé de matière synthétique. Les arçons sont faits de bois vernis.

 

Anneaux

Les anneaux
Caractéristiques de l'agrès :Hauteur : 280 cm (dont 20 cm de tapis de réception) Distance entre les anneaux : 50 cm Diamètre des anneaux : 18 cm

     Les anneaux sont l'agrès nécessitant le plus de force. L'enchaînement consiste à alterner des éléments en force (souvent en début de mouvement : croix de fer, planches, hirondelles) avec des phases d'élan (soleils, lunes, sorties saltos). Le gymnaste doit s'efforcer de faire en sorte que les anneaux ne balancent pas pendant son mouvement, ce qui, compte tenu de leur liberté, nécessite une grande puissance. Les anneaux sont faits de bois vernis et nécessitent l'emploi de maniques.

 

Table de saut

La table de saut
Caractéristiques de l'agrès :
Hauteur : 135 cm (dont 20 cm de tapis de réception + 10 cm de tapis obligatoire amovible)
Longueur : 120 cm
Profondeur : 95 cm
Course d'élan : 25 m (maximum).

     Cet agrès consiste à sauter à l'aide d'un tremplin par dessus une table de saut en effectuant un mouvement acrobatique, et ce, après une course d'élan. Un des sauts les plus simples est le saut par renversement (lune) en prenant appui avec les mains sur la table et en passant par l'appui renversé. Mais les gymnastes compliquent cette acrobatie à loisir en ajoutant des saltos, des vrilles (des tours sur soi-même) après la pose des mains ou une rondade avant l'arrivée sur le tremplin. Le tsukahara, par exemple, consiste à faire une rondade sur la plate-forme et à l'enchaîner avec un salto arrière groupé, carpé ou tendu. Cet agrès est également utilisé par les gymnastes féminines (voir dans l'onglet GAM).

 

Barres parallèles

Les barres parallèles
Caractéristiques de l'agrès :
Hauteur 200 cm (dont 20 cm de tapis de réception)
Longueur 350 cm
Distance entre les barres : de 42 cm à 52 cm (réglable)

    Aux barres parallèles, le gymnaste doit alterner phases d'élan et/ou de vol avec des phases d'arrêt et d'équilibre. Au programme : des équilibres en force, des équerres, mais aussi des soleils, des bascules, des lachés de barre ou encore des sorties salto. Les barres sont faites de bois vernis et offrent donc une certaine souplesse mécanique.

 

barre_fixe

La barre fixe
Caractéristiques de l'agrès :
Hauteur : 280 cm (dont 20 cm de tapis de réception + 10 cm de tapis obligatoire amovible)
Longueur : 240 cm
Diamètre de la barre : 28 mm

      La barre est constituée de métal. Elle est tenue entre deux poteaux rendus eux-mêmes fixes par l'emploi de câbles tendus. La barre offre cependant une certaine souplesse mécanique. Pour illustrer les nombreuses possibilités de l’engin, un exercice moderne à la barre fixe est une présentation dynamique enchaînant des éléments d’élan, des rotations et des parties volantes sans arrêt exécutés près et loin de la barre en prises diverses. La barre fixe nécessite l'emploi de maniques.

 

facebook